Comment mieux vivre le changement d’heure

Où en est la science sur les impacts du changement d’heure sur la santé mentale ?

C’est dans la nuit du 2 au 3 novembre qu’il faudra reculer l’heure. Les recherches qui ont étudié les impacts de ce changement sur la santé mentale sont encore peu nombreuses et obtiennent des résultats contradictoires.

La luminothérapie aide 50 à 80% des utilisateurs à réduire les symptômes reliés au manque de lumière

Le problème qui semble davantage prévalent est le manque de lumière en fin de journée durant l’automne, particulièrement après ce changement d’heure. Le manque de lumière et donc de vitamine D peut entraîner une dépression saisonnière ou des symptômes comme la fatigue, une humeur plus triste, une difficulté à se réveiller le matin ou un manque d’énergie. La luminothérapie aide 50 à 80% des utilisateurs à réduire ces symptômes (1).

Pour utiliser la luminothérapie de façon efficace, voici les étapes que je vous suggère:
  • Achetez une lumière avec au moins 5000 lux (2).
  • Placez la lampe à environ une distance de bras, sur le côté, de sorte à ne jamais la regarder directement
  • Utilisez la lampe environ 30 minutes tous les matins, durant le déjeuner par exemple (2).

2 stratégies pour un changement d’heure en douceur

Si vous souhaitez que le changement d’heure soit fait en douceur, plusieurs stratégies peuvent être mises en place. Vous pouvez choisir la meilleure solution qui semble vous convenir :

  • Changer l’heure de réveils et de coucher pour 15 minutes plus tôt durant 4 jours avant le changement d’heure (3).
  • Changer l’heure comme prévu, gardez les mêmes heures de sommeil et faire une sieste le lendemain au besoin.
    • Durée : Moins d’une heure
    • Moment : Fin de la sieste avant 15 heure

Portrait de Anne Dallaire, sexologue et psychothérapeute à la Clinique de Psychologie Québec

Alexandra Simard

Alexandra Simard, psychologue, vous aide à mieux vous comprendre et à trouver des solutions. Elle utilise diverses approches et techniques scientifiques dans sa pratique dont l’hypnose thérapeutique. Elle se spécialise dans le traitement de l’anxiété, de l’insomnie et de l’abus de substance.

Voir le profil de Alexandra Simard

Commenter

Votre adresse courriel ne sera pas communiquée.